Le mans nantes en kayak

Expédition en kayak entre le Mans et Nantes en 7 jours

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram

Une envie de partir à l’aventure

On a tous eu un jour cette envie de tout arrêter et de partir à l’aventure. Moi, cette envie je l’ai tous les jours depuis quelques années et ma tête ne pense qu’à une chose, la prochaine aventure. C’est pourquoi j’ai décidé durant l’été 2017 de partir pour une expédition en kayak !

Cela m’a pris un peu sur un coup de tête je dois l’avouer. Et c’est souvent comme ça que ça se passe. Un jour on a cette envie qui nous prend et qui nous lâche plus, c’est pourquoi en quelques semaines j’ai tout organisé pour partir le plus vite possible réaliser cette aventure.

Pourquoi une expédition en kayak ? 

C’est une bonne question ! Quand j’ai eu cette envie, je n’avais quasiment aucun budget et il fallait trouver le moyen de partir quand même. J’habite au Mans, j’ai la Sarthe qui passe en bas de chez moi, il m’en fallait pas plus pour me décider à faire une expédition en kayak. Le problème, je n’ai quasiment aucune expérience en kayak. Pas de problème, cela sera donc un beau défi personnel de faire 230 kms pour cette première aventure de ce type. Etant un grand défenseur de l’écologie j’en profite également donc pour décider de ramasser les déchets que je croiserais sur mon parcours.

kayak sur la maine

Mon matériel pour cette aventure

Premièrement je n’avais évidemment pas de kayak … n’ayant pas beaucoup de budget mon choix c’est logiquement orienté vers le kayak premier prix de chez Decathlon, un “Itiwit 1 place”. N’ayez crainte, ce kayak est impressionnant pour ce prix et vous permettra de faire tranquillement autant de kilomètres que vous aurez décidé de faire avec lui. L’avantage c’est qu’il est grand, vous pouvez facilement emporter avec vous pas mal de matériel et pour une expédition d’une semaine cela est primordial.

La deuxième chose était de savoir comment j’allais dormir. Toujours pour des raisons de budget mais aussi pour une immersion totale dans cette aventure je décide de dormir sur les berges en bivouac. J’ai opté pour un Hamac avec moustiquaire acheté sur le site Matériel aventure. Après coup cela n’était pas une bonne idée. Certes le hamac est très bien et je ne remet pas en cause la qualité de celui-ci mais il était tout simplement pas adapté à cette expédition. En effet quand on pagaie toute la journée, le fait d’être obligé de s’arrêter à un endroit où vous aller pouvoir attacher votre hamac est un vrai handicap. J’ai, des fois été obligé de pagayer une heure de plus pour trouver un endroit où l’accrocher … bref j’ai désormais acheté une tente qui prend un peu plus de place qu’un hamac mais au moins je la plante où je veux dès que j’en ai envie et je limite également le froid ! Car oui le hamac c’est bien mais c’est froid ! L’air entre vous et le sol vient vous rafraichir les fesses en pleine nuit malgré un bon duvet et une couverture polaire … Le hamac c’est bien pour se reposer l’après midi ou pour une expédition en Amazonie mais c’est pas optimal ici en Europe.

La troisième chose était de savoir ce que j’allais bien pouvoir manger pour compenser la perte de calories durant cette aventure. Mon choix c’est porté sur des barres protéinées pour le petit déjeuner, des plats sous vide de chez “Céréales bio”, des compotes en dessert et sur les conseils d’un nutritionniste j’ai emporté avec moi un paquet de “Miel pops” qui a l’avantage d’avoir des sucres rapides pour compenser le manque de calories tout au long de la journée.

Pour le reste de mon matériel c’était plutôt classique avec couteau suisse, réchaud à gaz, corde en tout genre pour accrocher le hamac et surtout ma valise. Pour une semaine j’ai pris une valise de 75 litres avec deux housses de pluie pour protéger le dessus et le dessous des projections d’eau en tout genre.

kayak sur la loire

Déroulement de l’expédition en kayak

J’ai donc bouclé ce défi en 7 jours. Je suis parti du Mans le mercredi 16 août à 9h pour arriver à Nantes le mardi 22 août à 13h.

La première partie sur la Sarthe a été difficile en raison du vent et du courant de face que j’ai pu avoir ainsi que la pluie qui s’est invitée sur quelques jours ! Le passage des écluses a rallongé mes journées plus que prévu quand j’ai pu les passer comme n’importe quel bateau, mais m’a également épuisé quand malheureusement le passage de celles-ci devait s’effectuer entre la pause déjeuner des éclusiers entre 12h et 14h… dans ce cas j’ai dû vider mon kayak et contourner l’écluse à pied !

Une fois arrivé sur la Loire, le courant m’a donné le sourire ainsi que la beauté des paysages. A ce moment de mon aventure, j’étais fatigué des mauvaises nuits passées en raison du froid et des 8h de pagayage journalier !

En ce qui concerne les déchets je suis très satisfait sur la majeure partie de mon parcours. En effet la sortie du Mans est très pollué mais ensuite la pollution se fait rare et je n’ai pas eu l’occasion de croiser beaucoup de plastique flottant à la surface, une bonne chose !

En conclusion c’est une expédition qui s’est plutôt bien passé autant niveau logistique que physiquement. Cela m’a permis de voir les choses à améliorer pour les prochaines à venir. Cette aventure ne m’a pas fait dépenser beaucoup d’argent et c’était le but donc je suis content d’avoir réussi avec aussi peu de budget. Comme je dis souvent l’aventure est en bas de chez vous. La preuve avec cette expédition qui commence juste en bas de chez moi ! 

kayak sur la loire
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code